Les meilleurs stratégies alimentaires pour l'élevage porcin

  • Publié le
  • Par Chloé Lamoureux
Les meilleurs stratégies alimentaires pour l'élevage porcin

Meilleures stratégies alimentaires pour l'élevage porcin avec Purina Canada

LES MEILLEURES STRATÉGIES ALIMENTAIRES


Nous avons développé chez Purina un programme d'alimentation croissance-plus qui permet d'élever des porcelets plus lourds et plus vigoureux au sevrage. Évidemment, le programme alimentaire est influencé par de nombreux facteurs autre que l'alimentation. La marque de commerce Purina a été fondée sur notre programme en 4 points: Alimentation, Régie, Génétique et Santé. Nous comprenons que tous ces facteurs influencent les résultats de production. C'est pourquoi nous nous y sommes intéressés également, développant ainsi une expertise qui va bien au-delà de l'alimentation.

Ainsi chaque conseiller porcin est formé pour vous aider à choisir les bons programmes et outils de production pour maximiser les rendements de votre entreprise. Que ce soit avec le programme PEP (programme d'engagement Purina) qui permet d'évaluer la position de l'entreprise, de la mesurer et de suggérer des modifications nécessaires pour en améliorer les performances.

Le porc est un mammifère « omnivore », ce qui signifie que son organisme assimile aussi bien les produits d’origine animale que ceux d’origine végétale.

Dans les élevages québécois, l’alimentation des porcs n’est constituée que de produits végétaux sélectionnés pour leurs grandes qualités nutritives. Sous forme de granulés ou bien de farine, les aliments du porc sont composés de céréales (blé, maïs et orge), d’oléagineux (soja, tournesol et colza), d’huiles, de graisses (graisses végétales et produits laitiers) et de minéraux. Le porc a un petit estomac, il doit par conséquent faire plusieurs repas par jour.

L’alimentation des porcs répond à des exigences qualitatives et sanitaires strictes. Les éleveurs de porcs assurent à leurs animaux une alimentation adaptée à leurs besoins. Pour cela, ils se réfèrent à des tables d’alimentation correspondant à chaque stade physiologique de l’animal et à ses besoins particuliers tel que Purina.

 

 

L’ÉVOLUTION DE L’ALIMENTATION :

  1. A la naissance, le porcelet tète le colostrum, très riche en anticorps, véritables défenses naturelles essentielles au début de sa vie. Pendant 4 semaines, il va être nourri par sa mère : il tète environ 1 litre de lait (peut varier selon le poids du porcelet et l’âge au sevrage) maternel par jour jusqu’à son sevrage.

Il est possible de sevrer les porcelets avec du lait en poudre si besoin, tel que la poche de Purina Cargill disponible chez nous. Les étapes sont très faciles et disponibles sur l’étiquette du sac en question directement.

  1. Au sevrage, un porcelet pèse déjà 8 kilos et consomme surtout de la poudre de lait mélangée avec des céréales ou moulée granulée cubée. Cette phase dure 5 à 6 semaines. Le jeune porc pèse alors 25 à 30 kg.

La moulée en question est la poche de #2170 Purina Cargill qui correspond aux besoins des porcelets du sevrage jusqu’à la fin de l’engraissement. Facile à nourrir, les directives sont entièrement sur la poche et les employés en magasin pourront vous diriger et conseiller quant à votre ration nutritionnelle ou contacter Moulées Mathieu au 450-245-7128.

https://www.paddockanimal.ca/2191-porc-plus-155-purina-cargill.html

  1. Pendant la phase d’engraissement, le porc absorbe tous les jours un kilo de nourriture. Grâce à une préparation essentiellement constituée de céréales en moulée cubée, il grossit jusqu’à 600 grammes par jour. Cette phase dure 4 mois et demi et le porc atteint un poids de 115 à 120 kg.

La ration moyenne d’un porc d’engraissement est d’environ 1 kg d’aliment (variable selon plusieurs caractéristiques) par jour avec :

  • 61% de céréales;
  • 35 % d’oléo protéagineux;
  • 4 % de minéraux/vitamines